Aliments pour améliorer votre humeur

Que direz-vous si on vous disait que quelques changements de votre régime alimentaire pourraient vous rendre plus heureux? Avons-nous attiré votre attention ? Nous avons rencontré l’Expert de la Formulation Wellness d'Oriflame, Dr Anke Ginzburg pour comprendre ce que signifie l’alimentation de bonne humeur.

Pourquoi les aliments ont la capacité de changer notre humeur, et quel est l'impact de notre alimentation sur nos sentiments ?

L’alimentation est un outil très puissant et a un impact majeur sur nos sentiments. Si on ne dispose pas de l’alimentation dont notre système corporel a besoin, on va certainement ressentir l'impact négatif sur nos émotions. Manger des aliments à IG élevé peut nous donner une poussée d'énergie, ce qui entraine avec l'hypoglycémie, et un sentiment d’épuisement. Tandis que de faibles niveaux des Vitamines de la famille B ont été associés à des sautes d'humeur négatifs.

Un neurotransmetteur qui est souvent associé au sentiment de joie et de contentement est la sérotonine. La sérotonine nous rassasie après avoir mangé un repas - elle contribue également à la sensation d'être amoureux. Vous pouvez recharger vos niveaux de sérotonine en mangeant la banane, le kiwi et l’ananas.

Quelles sont les bonnes graisses (et mauvaises) et quel rôle jouent-elles dans notre disposition ? 

Les bonnes graisses sont celles qui sont nécessaires à l'organisme pour fonctionner correctement. Chaque cellule du corps a besoin de graisses pour fonctionner. Quand nous parlons de bonnes graisses, nous entendons souvent des acides gras polyinsaturés (ou acides gras oméga-3 ou 6), qui sont disponibles dans les Noix, les Graines de Lin, les Graines de Chia ou les poissons gras.

Les mauvaises graisses, ou graisses saturées, sont obtenues à partir des aliments transformés et ne se produisent pas dans la nature. Ces graisses ont tendance à s'accumuler dans le système cardiovasculaire, où elles peuvent obstruer les vaisseaux sanguins, ce qui conduit à des crises cardiaques et des attaques cérébrales. Elles causent aussi des dommages à vos membranes cellulaires et par conséquent votre système nerveux. Alors la prochaine fois que vous souhaitez prendre un beignet, rappelez-vous que les graisses saturées ne vont pas s’accumuler sur votre taille uniquement, mais dans votre cerveau aussi !


"La prochaine fois que vous souhaitez prendre un beignet, rappelez-vous que les graisses saturées ne vont pas s’accumuler sur votre taille uniquement, mais dans votre cerveau aussi !"

Manger ses émotions est souvent liée à la consommation d’aliments gras et sucrés - pourquoi on cherche les «mauvais» aliments lorsqu’on se sent déprimé, plutôt que - disons, les épinards ?

Manger comme une action, en elle-même nous fait plaisir. Nos cerveaux sont programmés pour répandre notre système nerveux avec de la dopamine lorsqu’on mange certains aliments, qui nous rendent heureux.

La raison pour laquelle nous optons pour aliments gras et sucrés est réellement évolutionnaire. Le concept original de ce mécanisme est d'assurer la survie de la race humaine dans un temps où la nourriture était très rare. En connectant aliments riches en calories à la récompense de joie, la nature a assuré que dans les temps de famine, nous ne aurions pas choisi des aliments faibles en calories, mais bien au contraire ceux qui ont une valeur calorique plus élevée.

Le problème c’est que, aujourd'hui, nous trouvons ces sels, graisses et sucres dans les aliments qui sont particulièrement mauvais pour nous.

Le terme inventé en anglais "hangry" se réfère à quand quelqu'un est en colère parce qu'il a faim - est-ce une chose vraie? Pourquoi cela se produit-il ?

La faim est très basique; c’est notre signal du corps pour nous dire que nous avons besoin de nourriture. Mais scientifiquement parlant il n’existe pas une chose qui s’appelle "hangry".

On est des êtres d'habitude qui tendent à avoir un mode fixe de comment et quand on aime manger. On est habitué à se sentir satisfait à certaines heures de la journée et déséquilibré - ou "HANGRY" - quand on ne suit pas nos habitudes alimentaires habituelles.

Pourquoi les aliments transformés laissent un sentiment de fatigue et d’indolence ?

Les aliments transformés ont tendance à être riches en calories sous forme de graisses saturées et de sucre. Et les sucres raffinés ont souvent un indice glycémique très élevé (IG). Les aliments à IG élevé peuvent stimuler une poussée d'énergie, qui, après une courte expérience d'euphorie nous laisse avec une hypoglycémie ce qui entraine le sentiment de morosité.

Quelle alternative saine à manger au lieu des collations transformées?

La réponse doit être la banane – c’est l’aliment ultime de joie. Elle est équilibrée en glucides complexes et en protéines et contient plusieurs vitamines et minéraux.

A quoi ressemble un régime alimentaire "heureux"?

Une alimentation heureuse est équilibrée en protéines, en glucides complexes, en bonnes graisses et micronutriments. Prendre autant de fruits et de légumes frais et biologiques non transformés ou légèrement cuits est la clé pour améliorer votre humeur.



Paroles de : Photographie de : Oriflame